Pour être différent mais pas cynique un brin, je ne vous souhaite pas une mauvaise année, je la souhaite à nos législateurs qui ne comprennent pas grand-chose au monde du poker en ligne et qui sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis. Je souhaite aussi de très mauvaises mains à mes adversaires (toi qui lit peut être, qui sait) et des stratégies mal ficelées, visibles comme un phare dans la nuit (éclairé le phare hein).

Je souhaite une mauvaise année aux spéculateurs ainsi qu’aux 1% qui n’ont pas encore tous les droits comme cela était de mise à la grande bourgeoisie du moyen âge. Au passage, à force d’affamer le peuple et de lui enlever ses libertés, ça va sentir les piques (en bois) pour ceux qui n’ont pas le cœur (en chair) d’œuvrer pour la société mais uniquement pour leur pomme. C’était un petit défoulement gratuit, ça ne fait pas de mal et puis j’écris ce que je veux après tout.

 

PS : De toute façon, on nous l’a dit, d’après le calendrier Maya, et retranscrit sur notre calendrier (celui modifié par je ne sais plus quel pape mais qui s’est planté de quelques années), on va tous mourir (ah oui ?) fin 2012. Bon, comme on s’est planté de quelques années, en fait la vraie date des mayas est déjà passée, mais on va laisser les médias qui n’ont à dire faire des reportages et émissions pour occuper le peuple…